Tableau : Descente de Croix

Luçon (commune)

Références

Auteur :

Réau Marie-Thérèse

Date d’enquête :

2007

Commanditaire :

Région Pays de la Loire / Ville de Luçon.

Historique

Commentaire historique :
La plus ancienne mention de la présence de ce tableau à la cathédrale date de 1806 - on le descend et on fait un châssis - ce qui laisse penser qu'il s'y trouvait déjà avant la Révolution. C'est Jacques Thuillier qui, devant l'exceptionnelle qualité de cette oeuvre ni signée ni datée, a proposé une attribution à Lubin Baugin (1610-1663) - une attribution confirmée par Pierre Rosenberg. La comparaison de la Descente de croix avec la peinture à sujet religieux de Baugin conforte cette hypothèse et ne laisse plus de doute quant à sa paternité pour le tableau de Luçon. On peut supposer que l'artiste a peint la Descente de Croix après son séjour en Italie (1630-1640 environ), en raison de l'influence de la peinture italienne - celle de Corrège en particulier - manifeste sur le tableau. D'ailleurs, les auteurs du XIXe siècle avaient noté cette particularité et parfois attribué l'oeuvre à l'école italienne. La première restauration du tableau est confiée en 1837 à un peintre du nom de Sotta, sans noter son prénom ; il s'agit, soit de C. G. Sotta, le peintre d'origine italienne qui a réalisé le portrait de Mgr Soyer en 1822 et celui de Mgr Paillou vers la même date, soit de son fils Joachim (1810-1877). Une nouvelle restauration a eu lieu en 2004, par Patrick Buti pour la toile et par le doreur Pierre Gicquel pour le cadre. A supposer - selon l'hypothèse que nous retenons - que le tableau ait été destiné à la cathédrale dès l'origine, il aurait été peint pendant l'épiscopat de Mgr Nivelle, évêque de Luçon de 1637 à 1660, et il s'agirait ainsi d'une commande de ce prélat, grand amateur d'art. Vu le sujet traité et les dimensions de l'œuvre, tout laisse penser qu'il s'agissait du tableau du maître-autel.

Description de l'objet

Catégorie technique :

peinture

Matériaux et techniques :

toile (support) : peinture à l'huile

Représentation :

Descente de Croix

Dimensions :

h = 386 ; la = 291 Dimensions du châssis données par les restaurateurs.

Etat de conservation :

oeuvre restaurée

Localisation

Département :

85

Aire d'étude :

Luçon (commune)

Commune :

Luçon

Latitude :

46,45397226 X

Longitude :

-1,16616883 Y

Documentation

Documents d'archives :

Archives de l'évêché de Luçon. 6 L 3 : - Mémoire des ouvrages faits par le menuisier Grollon en 1806 : Le 4 avril, avoir descendu la Descente de croix et l'avoir passée en sa position actuelle ; le 10 avril, avoir fait un châssis pour mettre la Descente de croix, de 12 pieds de haut et de 9,5 pieds de large (environ 4 mètres sur 3).;Archives de l'évêché de Luçon. Registre des délibérations du Conseil de fabrique : Le 1er janvier 1837, la restauration de la Descente de croix est confiée à Mr Sotta, peintre distingué, pour la somme de 300 francs, le tableau étant jugé d'un grand maître par les gens de l'art et digne d'être conservé.;AD Vendée. 42 V 1 : Notice sur la cathédrale, non signée [abbé Aillery], approuvée par Mgr Soyer le 16 janvier 1839 : - On conserve dans une des chapelles de la cathédrale un beau tableau de la descente de croix. Plusieurs des figures sont, il est vrai, restées imparfaites ; mais les plus importantes sont fort belles. On ne connaît pas l'auteur de ce tableau déjà ancien, que les meilleurs connaisseurs attribuent à l'Ecole italienne.;Conservation des Antiquités et Objets d'Art de Vendée : Dossier sur l'œuvre et sa restauration en 2003-2004.

Bibliographie :

BLOMME, Yves, DELHOMMEAU, Louis, LEVESQUE, Richard. La cathédrale Notre-Dame de Luçon. 303. Arts, Recherches et Créations, 2001, n° 70;[Exposition. Orléans, Musée des Beaux-Arts ; Toulouse, Musée des Augustins. 2002]. Lubin Baugin. Paris : RMN, 2002.