Chaire à prêcher mobile de Mgr Pierre Nivelle

Luçon (commune)

Références

Auteur :

Réau Marie-Thérèse

Date d’enquête :

2007

Commanditaire :

Région Pays de la Loire / Ville de Luçon.

Historique

Commentaire historique :
Cette chaire (sans dorsal ni abat-voix) porte sur trois de ses côtés les armoiries de Pierre Nivelle, évêque de Luçon de 1637 à 1660 ; Pierre Nivelle ayant été précédemment abbé de Citeaux, il convient de préciser que les armoiries sont les siennes en tant qu'évêque, non en tant qu'abbé mitré. Cet élément permet d'affirmer que Pierre Nivelle est le commanditaire du meuble et permet de dater celui-ci des années 1637-1660, une datation qui s'accorde avec les conclusions de l'analyse stylistique. Par ailleurs, l'inventaire après décès des biens du prélat, dressé en février 1660, mentionne une chaire portative peinte et dorée ; ce texte montre que la chaire appartenait en propre à Mgr Nivelle et, à défaut de son testament, laisse supposer qu'à sa mort, il l'a léguée à la cathédrale. Depuis 1780, une tradition tenace - que le simple bon sens aurait dû suffire à remettre en cause - donne cette chaire comme ayant été décorée par Mgr Nivelle lui-même ; plus récemment, une autre tradition (tout aussi tenace et invraisemblable) a voulu qu'elle fût plus ancienne et ait été utilisée par Richelieu, évêque de Luçon de 1606 à 1623, avant d'être décorée par Nivelle. La référence à Richelieu est tout simplement liée à l'extraordinaire notoriété du personnage ; quant à l'attribution des peintures à Pierre Nivelle, elle a pour origine la confusion entre présence d'armoiries (marque de commanditaire) et signature (marque d'auteur). Actuellement, la chaire se trouve dans le bas-côté nord du choeur mais, précédemment, elle s'est trouvée dans la cinquième chapelle sud et surtout, environ de 1838 à 1894, elle a été placée dans la nef avec un abat-voix, un dorsal et un escalier. Outre les textes l'attestant, deux photos anciennes de la cathédrale montrent la chaire à ces deux emplacements. En 1976, le meuble a été restauré par R. Cassin et, en 2001, a bénéficié d'un traitement insecticide et fongicide.

Description de l'objet

Commentaire descriptif :

La chaire est en noyer ; son décor est peint à l'huile sur un apprêt blanc. La cuve se compose de panneaux verticaux sur une plate-forme carrée ; l'ensemble repose sur quatre pieds en forme de colonne. Les trois panneaux visibles sont entièrement peints, chacun d'eux de six compartiments ornés de motifs végétaux polychromes, se détachant sur un fond vert souligné d'arabesques dorées ; quant aux petits médaillons ovales, ils sont peints faux marbre. Le panneau où se trouve la porte est placé contre le mur et, par conséquent, est difficile à observer ; on voit cependant qu'il est peint lui aussi. Certaines moulures de la plate-forme, des panneaux et des pieds sont dorées.

Catégorie technique :

peinture ; menuiserie

Matériaux et techniques :

noyer : taillé, mouluré, peinture à l'huile, sur apprêt, polychrome, peint doré, faux marbre

Représentation :

ornement végétal : fleur, fruit, ruban ; arabesque, I.H.S., M.A., armoiries

Précisions sur la représentation :

Le décor est constitué de chutes de fleurs et de fruits, des monogrammes I.H.S. et M.A., des armoiries de Mgr Nivelle et d'arabesques. La composition des chutes végétales serait à étudier sur le plan de la symbolique religieuse des fleurs et des fruits qu

Dimensions :

h = 173 ; la = 100 ; pr = 102

Etat de conservation :

manque ; oeuvre restaurée

Inscriptions :

armoiries (peintes) Les armoiries sont celles de Mgr Pierre Nivelle, en tant qu'évêque de Luçon, non en tant qu'abbé mitré de Citeaux ; en effet, le chapeau, le cordon et les houppes sont verts et non noirs. Description des armoiries : d'azur à un massac

Localisation

Département :

85

Aire d'étude :

Luçon (commune)

Commune :

Luçon

Latitude :

46,45056704 X

Longitude :

-1,17147365 Y

Documentation

Documents d'archives :

Médiathèque de Nantes. Fonds Dugast-Matifeux, documents antérieurs à la Révolution, liasse 166 : Apposition des scellés et inventaire des biens de Mgr Pierre Nivelle, faits à partir du 10 février 1660, suite au décès du prélat. Dans l'inventaire, il est fait mention d'une chaire portative peinte et dorée estimée treize livres.;Médiathèque de Niort. Fonds La Fontenelle de Vaudoré, liasse 31 : Affiches du Poitou, année 1780, p. 159 : Note sur Pierre de Nivelle, évêque de Luçon. L'auteur - Jouineau des Loges - affirme que Pierre Nivelle peignait et lui attribue notamment le décor la chaire.;AD Vendée. 1 G 1 : Catalogue des évêques de Luçon de 1317 à 1699, manuscrit du chanoine Jean Brumauld de Beauregard, vicaire général de Mgr de Mercy, vers 1780. (Il existe un autre exemplaire de ce manuscrit aux Archives de l'évêché de Luçon. AAR 16). - Episcopat de Pierre Nivelle (1637-1660) : On nous avait dit anciennement que monsieur de Nivelle avait du goût pour la peinture et on nous avait assuré que la chaire de la cathédrale était peinte de sa main [ ]. Ce meuble est orné des armes du Prélat ainsi que plusieurs tableaux qu'on conserve dans la chapelle de l'évêché et aux Ursulines ce qui a peut être fait croire que ces tableaux étaient de la main de Monsieur de Nivelle.;Archives de l'évêché de Luçon. 6 L 1- D : Edifices diocésains 1836-1848 : - Après la reconstruction des piliers de la nef, engagée en 1838, il est impossible de réinstaller la chaire qui fut faite en 1804 et l'on décide de mettre la chaire peinte à sa place.

Bibliographie :

BLOMME, Yves, DELHOMMEAU, Louis, LEVESQUE, Richard. La cathédrale Notre-Dame de Luçon. 303. Arts, Recherches et Créations, 2001, n° 70;Procès-verbaux d'appositions de scellés et d'inventaire à l'évêché de Luçon, lors du décès de Pierre Nivelle (10-15 février 1660). Société d'Emulation de la Vendée, 1890, t. 37;ROCHEBRUNE, Octave de. Un évêque artiste. Pierre de Nivelle, évêque de 1637 à 1660. Revue du Bas-Poitou, 1889, t. 2