Le patrimoine industriel: La ligne Nantes-Châteaubriant

Cliquez pour agrandir l'image ©Denis Pillet, Région Pays de la Loire, 2013.

Dans les années 1840-1850, se dessine la géographie ferroviaire de la France. Commence alors une guerre d’influence pour obtenir le désenclavement du pays de Châteaubriant, qui aboutit en 1877 à l’inauguration de la ligne Nantes-Châteaubriant. L’étude porte sur l’ensemble du patrimoine ferroviaire bâti, les ouvrages d’art et les objets mobiliers, désaffectés depuis l’abandon de la ligne durant les années 1980 . La Région des Pays de la Loire a souhaité rééquilibrer à nouveau le maillage territorial en initiant la réouverture de la ligne Nantes-Châteaubriant prévue pour 2014.

En effet, la situation économique dans les années 1860 est précaire. Pour beaucoup, le chemin de fer permettra le développement de l’agriculture spéculative et commerciale et favorisera le renouveau des fonderies par la baisse du coût d’acheminement des matières premières.

Autorité organisatrice des services ferroviaires régionaux depuis le 1er janvier 2002, la Région des Pays de la Loire a souhaité contribuer à un maillage territorial équilibré et au développement durable de son territoire, elle a donc initié la réouverture de la ligne Nantes-Châteaubriant prévue pour 2014.

L’étude porte sur l’ensemble du patrimoine ferroviaire bâti et les objets mobiliers. Afin de valoriser ces recherches, la publication « Nantes-Châteaubriant : une ligne à redécouvrir » dans la collection Images du Patrimoine, est publié depuis le 28 février 2014 .

Retour