Loire Atlantique, Vendée, étude de la villégiature balnéaire

Entre Bretagne et Aquitaine, les 370 kilomètres de côte des Pays de la Loire relient les deux départements de Loire-Atlantique et de Vendée. L’attrait curatif des bains de mer s’y manifeste dès les premières années du XIXe siècle dans les ports des Sables-d’Olonne et de Pornic.

D’abord réservé à l’exigence d’une clientèle aristocratique et bourgeoise, les stations balnéaires se structurent autour des trois équipements nécessaires à cette villégiature de loisirs : hôtel-casino-établissement de bains.

L’arrivée du train au cours de la seconde moitié du XIXe siècle facilite l’accès au littoral et les spéculateurs tentent alors d’attirer les estivants par l’aménagement de lotissements concertés. Le séjour au bord de la mer devient plus ludique et familial, les stations s’équipent de colonies de vacances, d’infrastructures sportives et de lieux de divertissement. Les villas s’entassent progressivement sur le front de mer.

A partir de 1950, le tourisme de masse et la construction d’immeubles modifient profondément la silhouette des côtes.

Retour