Inventaire des carrières des Pays de la Loire

L’inventaire des carrières et des éléments patrimoniaux qui y sont liés s’inscrit dans un contexte de prise en compte accrue du patrimoine industriel impulsée par la Région. Cet intérêt grandissant s’explique et se justifie par l’ancrage industriel du territoire au fil des siècles et par le poids économique que ce secteur représente aujourd’hui. Ce dynamisme s’appuie sur un héritage industriel - matériel et immatériel - parfois très ancien qui a façonné le territoire dans son bâti et son paysage.

Les objectifs de l’enquête sont de plusieurs ordres. Tout d’abord, il s’agit de définir la notion de carrière et de dresser une typologie des différents matériaux extraits dans le sol et le sous-sol du territoire régional. Ensuite, il convient de réaliser un recensement exhaustif, conforme aux principes de l’Inventaire général, des carrières en activité et de celles mentionnées lors des recherches documentaires mais dont l’activité a cessé afin de dresser un bilan de l’activité d’extraction passée et actuelle dans la région des Pays de la Loire et de relever les particularismes locaux dans le domaine de l’extraction proprement dite, c'est-à-dire des savoirs-faire, ainsi que dans l’usage du matériau extrait, et notamment son influence dans la constitution du bâti environnant.

Enfin, à l’issue du recensement, une proposition de sites pour des études approfondies de type monographie devrait permettre de restituer les connaissances acquises à travers des sites sélectionnés en fonction de leur pertinence historique, de leur importance actuelle et/ou passée dans l’économie locale et/ou régionale, des vestiges bâtis et paysagers en lien avec l’activité d’extraction.

Un patrimoine méconnu et peu identifié

L’idée générale selon laquelle les carrières ne seraient pas du patrimoine industriel est largement répandue auprès d’un public non spécialiste des questions patrimoniales . L’explication principale est sans doute à chercher dans le peu de vestige architectural lié à cette activité. En effet, dans la plupart des cas, le seul témoin d’une activité d’extraction passée réside dans une excavation, ennoyée ou cachée par la végétation.

L’intérêt scientifique de l’opération est de démontrer que la thématique des carrières a toute sa place dans le patrimoine industriel. Par la réalisation d’une opération conforme aux principes et à la conduite de l’Inventaire général, il s’agira de recenser, d’étudier et de faire connaître cette activité méconnue des publics mais dont le poids économique a été et est encore aujourd’hui non négligeable sur le territoire régional. En outre, ce travail d’inventaire doit être le point de départ d’une politique de conservation et de valorisation accrue des vestiges bâtis relatifs à cette activité.

L’enjeu scientifique de l’opération est donc double : d’une part, recenser de manière exhaustive les carrières abandonnées et en activité dans la région des Pays de la Loire afin de dresser un état des lieux des bassins d’extraction et des vestiges patrimoniaux pour ensuite relever des spécificités locales ; d’autre part, harmoniser les différentes études historiques et d’inventaire menées sur un type de carrières ou sur un site précis afin de recueillir un maximum d’informations permettant ensuite de sélectionner les sites les plus représentatifs d’une activité, d’une identité locale dans le cadre de monographies.