Regards sur le patrimoine multiple

Cliquez pour agrandir l'image Regards sur le patrimoine multiple

Le patrimoine mobilier susceptible d’être sauvegardé au titre des monuments historiques est très loin de se présenter toujours comme une collection d’objets “originaux” et uniques en leur genre. Qu’il s’agisse du domaine artistique où tout est contexte, influences, ébauches, copies voire faux, du domaine historique ou ethnologique, et a fortiori du domaine scientifique, technologique, artisanal ou industriel : tout est le plus souvent affaire de séries, de versions, d’objets multiples. Établir des typologies, distinguer les versions, détecter les modèles, les reproductions et les faux, mesurer la rareté voire l’unicité, ou à l’inverse la diffusion… est au cœur des pratiques des historiens de l’art et des conservateurs, affrontés en permanence à ce paradoxe du “un” et du multiple.

Les actes des journées d’études de l’association des conservateurs des antiquités et objets d’art de France, tenues à Sorèze (Tarn) en 2019, apportent sur ce sujet novateur et dans une grande variété de domaines, une riche moisson d’études et de retours d’expérience.

Actes Sud / Errance

Septembre, 2020

13.00 x 24.00 cm - 320 pages


Partager cet article


Retour