Mauges-sur-Loire (49) : les églises néogothiques

Cliquez pour agrandir l'image Egalement au sommaire de la Lettre des Mauges#2 : le comité de défense de la chapelle de La Blardière, l'arbre de Navarre...

Cliquez pour agrandir l'image Eglise de La Pommeraye ©A. Maugin-Conservation départementale de Maine-et-Loire

Cliquez pour agrandir l'image Façade de l'église de La Pommeraye ©A. Maugin - Conservation départementale de Maine-et-Loire

Cliquez pour agrandir l'image Choeur de l'église de Botz-en-Mauges ©M.Vozza

Cliquez pour agrandir l'image Façade de l'église de Bourgneuf-en-Mauges ©M. Vozza

Cliquez pour agrandir l'image La Chapelle-Saint-Florent ©M. Vozza

Cliquez pour agrandir l'image Le Marillais - Façade de l'église ©M. Vozza

Cliquez pour agrandir l'image Eglise de Saint-Laurent de la Plaine ©M. Vozza

Cliquez pour agrandir l'image Saint-Laurent-du-Mottay ©M. Vozza

Cliquez pour agrandir l'image Eglise de Montjean-sur-Loire ©Y. Guillotin

Cliquez pour agrandir l'image Montjean-sur-Loire ©Y. Guillotin

Les églises abordent le XIXe siècle en mauvais état. Après avoir fait effectuer des réparations d’urgence, les communes entreprennent la construction de nouveaux édifices qui s’inspirent de l’architecture gothique redécouverte à cette époque.

Cet article est extrait de la LETTRE DE L'INVENTAIRE des Mauges #2.


Neuf des douze églises paroissiales de Mauges-sur-Loire sont ainsi édifiées dans le style néogothique : Botz-en-Mauges, Bourgneuf-en-Mauges, La Boutouchère, La Chapelle-Saint-Florent, La Pommeraye, Le Marillais, Montjean-sur-Loire, Saint-Laurent-de-la-Plaine et Saint-Laurent-du-Mottay. Au cours des deux décennies 1850 et 1860, les plans de ces églises sont régulièrement confiés aux mêmes architectes : Dellêtre, Coutailloux et Heulin. Très présent en Anjou, Sébastien Dellêtre est le maître d’œuvre de quatre des églises mauligériennes, dont une en collaboration avec l’architecte Coutailloux (Botz-en-Mauges). À la toute fin du XIXe siècle, l’architecte Tessier intervient par la construction de l’église de Saint-Laurent-du-Mottay (1896-1897) et l’achèvement de l’église de Bourgneuf-en-Mauges avec l’érection des deux tours (1900).


Des caractéristiques architecturales communes

Bien que comparables, les façades présentent des niveaux d’élévation bien distincts. Un portail d’entrée, parfois flanqué de deux portes plus petites, est surmonté d’une ouverture (« lancette » ou « rose »), puis de baies de formes variées. L’ensemble est dominé par une tour-clocher, percée d’abat-sons, dont la base est couronnée de clochetons ou de lucarnes. L’église de Bourgneuf-en-Mauges fait exception avec ses deux tours hors-œuvre.
À l’intérieur, l’élévation est de deux types : le plus répandu est rythmé de colonnes isolées ou engagées directement liées à la voûte ; le second présente deux niveaux faits de grandes arcades puis de fenêtres hautes, sous la voûte. Ce dernier parti est uniquement représenté à La Pommeraye et Montjean-sur-Loire, églises monumentales épaulées d’arcs-boutants.
Reflet de l’implication des habitants dans le domaine religieux, ces édifices sont remarquables par le contexte dans lequel ils ont été réalisés et par leur style représentatif du goût de l’époque.

Partager cet article


Retour