Saint-Florent-le-Vieil - Patrimoines révélés

Cliquez pour agrandir l'image Eglise abbatiale Saint-Florent-le-Vieil ©Bruno Rousseau, Conservation départementale, Département de Maine-et-Loire

Cliquez pour agrandir l'image Tombeau de Bonchamps, Grâce aux prisonniers, signé David d’Angers, église abbatiale Saint-Florent-le-Vieil ©Bruno Rousseau, Conservation départementale, Département de Maine-et-Loire

Cliquez pour agrandir l'image L'exposition "Patrimoines révélés" à Saint-Florent-le-Vieil, l'Ancien grenier à sel et la maison Julien Gracq ©Mathilde Vozza

L'exposition "Patrimoines révélés" fait étape à Saint-Florent-le-Vieil (49) dans le jardin de la maison Julien Gracq jusqu'au 27 septembre 2019.

Du haut du Mont-Glonne, la cité de Saint-Florent-le-Vieil vous invite à la découverte d’une histoire riche et à la contemplation d’un panorama exceptionnel sur la Loire.

L’histoire de la ville remonte au IVe siècle, lorsque Saint Florent y fonde un ermitage. De cet ermitage naîtra une abbaye. Rebâtie à plusieurs reprises, l’abbaye actuelle a été reconstruite en grande partie à la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècle par les moines Mauristes.
Au pied de la ville, l’île Batailleuse nous évoque les pillages Vikings du IXe siècle. Au Xe siècle, le promontoire est le lieu idéal pour y bâtir une forteresse : Foulques Nerra et son fils Geoffroy II d’Anjou érigent une motte féodale et une enceinte fortifiée, qu’on devine encore en empruntant les voyettes qui descendent de l’abbatiale à la Loire.
Lieu majeur des Guerres de Vendée, le tombeau de Bonchamps, la colonne commémorative ou encore le Champs des Martyrs témoignent aujourd’hui de cette histoire.

Les incontournables :

-    L’abbaye de Saint-Florent-le-Vieil
-    Les chapelles Cathelineau et Saint-Sauveur
-    La colonne commémorative de la duchesse d’Angoulême
-    La maison Julien Gracq
-    La tour de la Gabelle
-    Le festival « Les Préférences » par la maison Gracq (25 au 29 septembre 2019)

Partager cet article


Retour