Trois jardins d'exception en Vendée : Nesmy, L'Hermenault, La Flocellière

Cliquez pour agrandir l'image Nesmy - château de Nesmy ©Séphane Grossin

Cliquez pour agrandir l'image L'Hermenault - Parc du château de L'Hermenault ©F. Arnault

Cliquez pour agrandir l'image Sèvremont - château de La Flocellière ©F. Arnault

Trois sites vendéens ouvrent leurs jardins pour le spectacle Cendrillon qui aura lieu au parc du château de Nesmy le 31 mai, au parc du château de L’Hermenault le 1er juin et le 2 juin à La Flocellière.

Nesmy, Parc du château de Nesmy

 
A 10 kilomètres au sud de La Roche-sur-Yon, le château se trouve au cœur d’un parc paysager et boisé de 47 hectares modifié et dessiné en 1842 par le pépiniériste et paysagiste angevin, André Leroy, puis complété par Eugène et Denis Bühler à la fin du 19e siècle. L’ensemble des plantations alterne zones d’ombre et de lumière qui définissent des cônes de vue qui aménagent des points de vue et des perspectives croisés. Cinq étangs collectent les eaux des sources et les eaux pluviales. Ensemble, ils forment un ensemble hydraulique sophistiqué. Ce parc paysager aux essences diversifiées et aux arbres séculaires, rend compte de la passion des propriétaires pour le végétal. Proche des communs, un vaste potager est aussi planté d'arbres fruitiers et de variétés anciennes. Il est bordé d’une orangerie, d'une buhanderie et d'une boulangerie qui témoignent de la vie domestique jusque dans les années 1960. Le château de Nesmy est dans la même famille depuis près de 800 ans. Si la demeure est toujours implantée sur une motte féodale, elle a été profondément remaniée au 19e siècle.  Néanmoins, le site reste exceptionnel et tire parti de la topographie.

L’Hermenault, Parc du château de l’Hermenault

Un prieuré fortifié est édifié sur le promontoire en 1003. Rattaché à l’abbaye de Maillezais, il devient, au 14e siècle, la résidence de campagne des évêques de Maillezais, puis au 18e siècle, la résidence des évêques de La Rochelle. Au 16e siècle, Monseigneur Geoffroy d’Estissac y construit une demeure dont subsiste aujourd’hui la grande tour. Saccagé pendant les guerres de Religion, le château est reconstruit au 17e siècle par Barthélémy Gilles, architecte à Richelieu. Il construit en face de celui-ci un bâtiment à arcades qui sera complété par un logis au 18e siècle. Devenu bien national à la révolution, le château du 16e siècle est démoli.
À partir du 17e siècle, on aménage les rives de la Longèves coulant au pied du château.
Quatre terrasses en herbe formant des gradins relient le château à la rivière canalisée.
Au-delà, sur l’autre rive, le versant moins abrupt s’étire aujourd’hui sur une vaste prairie en hémicycle ornée d’un bassin. Un réseau de canalisations converge vers ce bassin traité comme un miroir d’eau dans lequel se reflètent le ciel et ses éclats de lumière.
À proximité de la rivière, près de la basse-cour, se trouve un luxuriant potager utilitaire. La basse-cour renferme une grange couverte d’une charpente d’assemblage dite à la Philibert Delorme, un lavoir et un moulin à eau, témoins de l’économie rurale du lieu. parcduchateaudelhermenault@sfr.fr   - www.parcduchateaudelhermenault.fr

La Flocellière, Parc du château de La Flocellière

L’origine du château de la Flocellière remonte au 11e siècle. Il s’agissait d’une
forteresse importante dont le haut donjon et les ruines de l’enceinte sont encore les témoins. Elle se transforme au 17e siècle pour devenir le siège d’un marquisat.
Surplombant le bocage vendéen, le château se trouve au milieu d’un paysage de collines, de bois et d’étangs. C’est un des rares châteaux de France habité sans discontinuité depuis près de dix siècles.
Le parc qui entoure le château est le reflet de la longue histoire du site. Il présente une grande variété de paysages parcourus de ruisseaux et d’étangs. Les visiteurs sont amenés à y découvrir un jardin d’inspiration médiévale au pied des anciennes murailles féodales et d’une vaste terrasse aux parterres rectangulaires ponctués d’ifs taillés dominant champs et collines alentour. Ils peuvent également profiter d’un jardin à l’italienne formé de trois terrasses répondant à la façade de style Renaissance du château. Cet ensemble est complété d’un parc romantique composé d’arbres exceptionnels provenant de divers continents et vieux de 200 ans, et d’un parc bocager ponctué d’étangs. flocelliere.chateau@gmail.com  - www.chateaudelaflocelliere.com/fr/

Retour