Chemillé-en-Anjou : expressions colorées

Cliquez pour agrandir l'image Camifolia ©Chemillé-en-Anjou

Cliquez pour agrandir l'image La robe au jardin ©Camifolia

Cliquez pour agrandir l'image La robe au jardin ©Camifolia

Pour la 11ème édition, l’exposition estivale Arts au jardin se renouvelle avec le soutien de la Région Pays de la Loire autour du thème défini cette année : Expressions colorées.

 

Une nouvelle œuvre magistrale intègre le jardin éphémère cette année ! Sandrine Pincemaille, artiste plasticienne, vous immerge dans son univers en créant une œuvre contemplative : La Robe au jardin

 

11 établissements scolaires et médico-sociaux du territoire participent à cette aventure artistique et collective en réalisant eux-mêmes une œuvre.

 

Venez élire vos œuvres préférées ! Les œuvres élues resteront exposées tout l’été.

 10 établissements scolaires et médico-sociaux de Chemillé-en-Anjou, soit 300 à 400 personnes participent à cette aventure artistique et collective en réalisant eux-mêmes une oeuvre. Le grand public est invité à voter pour ses oeuvres préférées, dont les élues auront la mention ''Coup de coeur du public''.
L'exposition s'ouvre également à un artiste professionnel : une nouvelle oeuvre magistrale intègre le jardin en 2022, conçue et réalisée par Sandrine Pincemaille, artiste plasticienne en Anjou. Il s’agit d’une oeuvre contemplative : La robe au jardin. Cette oeuvre est située à proximité d'un nouvel espace paysager à Camifolia : le jardin éphémère, avec pour thèmatique les plantes tinctoriales et textiles.

La robe au jardin


Plus précisément, le projet La robe au jardin est une oeuvre en résonnance avec les plantes à fibres utilisées pour le tressage et le tissage, et les plantes tinctoriales (cf. croquis infra). La robe, de 3 mètres de hauteur, légère, est faite de plusieurs voiles non tissés, d’hivernage, ajourés pour certains, rappelant la dentelle. Elle évoque également l’emploi de ces voiles dans les jardins pour protéger les cultures du froid. Il en existe différentes sortes, d’épaisseurs et de transparences variées. L’oeuvre est en volume. L’armature est rigide.
Autour de la robe, des filtres de verres colorés seront disposés en cercle d’un rayon de 7 mètres, rappelant ainsi le cercle chromatique de Chevreul et faisant écho aux plantes tinctoriales cultivées à proximité de l’emplacement prévue pour la robe.
Les visiteurs pourront ainsi regarder l’oeuvre au travers de filtres de colorés. Chacun pourra “reteindre“ la robe au gré de sa fantaisie lors de sa déambulation ludique.

Partager cet article


Retour