Châteaubriant : les jeunes en scène pour la journée nationale de la résistance

Cliquez pour agrandir l'image "Les fleurs de la désobéissance" du Théâtre Messidor : une soixantaine de jeunes ont participé à la représentation. ©Catherine de Lavenne

Cliquez pour agrandir l'image ©musée de la résistance

Cliquez pour agrandir l'image Sculpture d’Antoine Rohal dans la carrière des fusillés. ©Morel

Les élèves du Collège Robert Schuman et du Lycée Guy Môquet de Châteaubriant participent à la création théâtrale de la troupe Messidor « Les fleurs de la désobéissance » de la journée de la Résistance le 27 mai 2019.

Le musée propose chaque année une exposition temporaire sur le thème du Concours National de la Résistance et de la Déportation. L’exposition en cours s’intitule « Répressions et Déportations en France et en Europe 1939-1945 ». Elle est à disposition des structures qui le souhaitent, collectivités, associations et établissements scolaires.

Activités « hors les murs »

Des ciné-rencontres sont programmées à Nantes, Saint-Nazaire et Châteaubriant. Le musée collecte également les paroles de témoins. L’objectif est d’apporter la connaissance de cette période tragique et bouleversée de l’histoire de notre pays aux jeunes générations, mais aussi de les sensibiliser aux valeurs humaines et progressistes de la Résistance.

Recherche, réflexion historique et sensibilisation des publics

A trois kilomètres de Châteaubriant, sur la route de Laval (RD 771), se trouve la carrière de la Sablière, où 27 otages dont Guy Môquet furent fusillés par les Allemands, le 22 octobre 1941, en représailles de la mort du Feldkommandant de Nantes, Karl Hotz, exécuté par trois jeunes résistants français. Le site, classé Monument historique, est un lieu de souvenir et d'histoire.  Il poursuit sa réhabilitation avec le soutien de la Région. Musée de la Résistance de Châteaubriant contact.musee.resistance@orange.fr

Retour