Les Sables-d’Olonne - Participer et sauvegarder le chalutier Kifanlo

Cliquez pour agrandir l'image Le Kifanlo ©OCEAM

Cliquez pour agrandir l'image La Fondation Total Energies remet un chèque de 50 000 € à l’association OCEAM pour restaurer le Kifanlo. M. Pignon Fondation Total, F. Delanneau président OCEAM, P. Nayl, fondation du Patrimoine, J.F. Dejean, adjoint Ville Les Sables d'Olonne ©OCEAM

Dans le cadre de la souscription avec la fondation du patrimoine pour la sauvegarde du Kifanlo, l’association Oceam a reçu un chèque de 50 000 € de la part de la fondation Total et mobilise de nombreux acteurs pour que l’ancien chalutier fende de nouveau les flots.

Questions à François DELANNEAU, Président de l’Association OCEAM

Quelle est l’histoire du Kifanlo ?

Le « Kifanlo » est un chalutier thonier typique de l’avant-guerre. Construit au chantier Batifort des Sables-d’Olonne en 1955, il navigua jusqu’en 1980 dans le Golfe de Gascogne pêchant thons, soles et sardines. Sauvé par quelques marins sablais qui décident de créer une association, l'OCEAM (Organisme de Culture, d’Etude et d’Action Maritimes) et de l’acquérir en 1983, le Kifanlo est le premier bateau de pêche classé au titre des Monuments historique en 1984. Le Kifanlo a 65 ans, sa coque en chêne est fragilisée. Il ne répond plus aux conditions indispensables de sécurité pour accueillir des passagers.

Comment le Kifanlo transmet-il l’histoire de la pêche ?

Le Kifanlo accueille des passagers et permet de découvrir la pêche au chalut latérale. C’est un patrimoine matériel mais surtout un patrimoine culturel. Grâce à lui, c'est toute la mémoire d’une époque, d’une technique mais aussi du mode de vie des marins. Pour entretenir cette mémoire, il est cependant essentiel qu'il fende de nouveau les flots.
Le Kifanlo continue de se transmettre aux générations actuelles et futures. Les élèves du lycée Éric Tabarly vont d’ailleurs travailler sur les parties métalliques, notamment le matériel de pêche. Après ces travaux très importants, l’association envisage afin qu’il puisse reprendre la mer en 2023.

En quoi la Fondation du patrimoine peut-elle vous aider ?

Notre association doit financer une partie des travaux car les deniers publics – l’Etat, la Région, le Département, la commune - ne doivent pas dépasser 80% du financement. La Fondation du patrimoine permet de mobiliser les sponsors, mécènes et les particuliers. C’est essentiel pour de petites associations.

Des visites commentées du chantier du  Kifanlo sont proposées par l'association OCEAM.

Partager cet article


Retour