Vallée du Loir - Inventaire du patrimoine à Flée, Lavernat, Verneil-le-Chétif et Mayet

Cliquez pour agrandir l'image Flée, bord du Loir à Port-Gautier ©Bruno Rousseau

Cliquez pour agrandir l'image Flée, maison de garde-barrière et voie ferrée bientôt « voie verte » à Port-Gautier ©Bruno Rousseau

Cliquez pour agrandir l'image Flée, église paroissiale, puis chapelle Sainte-Cécile ©Bruno Rousseau

Cliquez pour agrandir l'image Carte de l'inventaire en Vallée du Loir ©T. Ben Makhad - service patrimoine

L'inventaire du patrimoine se poursuit à l’est et au centre de la Vallée du Loir, dans les communes de Flée, Lavernat, Verneil-le-Chétif et Mayet, en partenariat avec le Pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) Pays Vallée du Loir et la Région Pays de la Loire.


Quelles sont les étapes de cette nouvelle campagne d’Inventaire ?

Après la forêt domaniale de Bercé et La Chartre-sur-le-Loir*, cette nouvelle campagne couvre les communes de Flée (545 habitants), Lavernat (615 habitants), Verneil-le-Chétif (625 habitants) et Mayet (3 168 habitants), en vallée du Loir. L’objectif est de mieux connaître les territoires en lien direct ou indirect avec la forêt de Bercé.

Quels patrimoines vont être étudiés ?

L’inventaire de ces communes rurales reste topographique, ce qui permet de travailler sur une multitude de thématiques, depuis le Moyen Âge jusqu’au XXe siècle : les maisons de bourg et l’équipement public du XIXe siècle comme les mairies-écoles, les églises et leur mobilier (retables et statues en terre cuite du XVIIe siècle, vitraux du XIXe siècle), les châteaux et les manoirs reconstruits pour la plupart après la guerre de Cent Ans, les moulins à eau, le patrimoine lié au chemin de fer avec les maisons de garde-barrière à Flée et la gare de Mayet, les fermes… Les fermes sont une composante majoritaire et essentielle du bâti dans les campagnes. Elles sont pour la plupart reconverties en résidences principales ou secondaires. C’est pourquoi il est urgent de les étudier pour comprendre leur histoire.

Quelles sont les spécificités de ces communes ?

Flée est la réunion au XIXe siècle des anciennes paroisses de Flée, où subsiste l’église Saint-Pierre, Quincampois que fondait un prieuré-cure, et Sainte-Cécile avec une chapelle dominant la vallée. Avec les communes suivantes, on traverse la route départementale 338, ancienne route royale de Tours au Mans. Les réseaux historiques du pouvoir changent car on se rapproche de la grande abbaye Notre-Dame de Vaas et du prieuré conventuel de Château-l’Hermitage. Lavernat est une commune très boisée. Verneil-le-Chétif possède un bourg avec plusieurs maisons du XVIe siècle. Mayet, ancien chef-lieu de canton, est une petite ville. Le patrimoine y est extrêmement diversifié et d’une richesse étonnante comme partout en vallée du Loir ! Par exemple, il subsiste un quartier de la fin du Moyen Âge, un peu détaché du bourg, avec une motte, une église désacralisée, des habitations anciennes. Autre exemple, dans le bourg, l’église paroissiale construite au XIXe siècle a été ornée des vitraux de l’un des grands peintres-verriers de la Sarthe, François Fialeix (1818-1886), installé à Mayet, et dont on retrouve les oeuvres en France et au-delà.

Comment seront valorisés les résultats de cette étude ?

Ils seront présentés à tous, dans chaque commune, lors de week-ends comprenant une conférence, des visites guidées du bourg, de l’église paroissiale et de son mobilier, d’un château, d’un manoir, de jardins, voire une rencontre avec un jardinier ou un artiste travaillant au cœur de ce patrimoine.
Prochain week-end de valorisation du patrimoine : les 27 et 28 novembre 2021, à Flée.
Cette campagne d'inventaire se poursuit jusqu'en 2022.
* A paraître : Autour de La Chartre, un territoire entre Loir et coteaux, dans la collection « Images Patrimoines en région » au printemps 2022.



Partager cet article


Retour