Mairie, logement et bureau de poste

Forêt de Bercé

Références

Auteur :

Aquilon Stéphanie

Date d’enquête :

2012

Commanditaire :

Région Pays de la Loire / Syndicat de Pays de la Vallée du Loir / Conseil général de la Sarthe.

Historique

Commentaire historique :
Un premier bâtiment de mairie, simple chambre froide, est accolé en 1840 à l'église paroissiale. Au début du XXe siècle, il paraît délabré. D'autres raisons incitent la municipalité à faire construire un nouveau bâtiment : l'augmentation de la population à Thoiré, l'accroissement du commerce et la future ligne de tramway Le Mans / Château-du-Loir. Elle estime cependant qu'une mairie seule constituerait un trop petit bâtiment et demande à l'administration des postes - qui rechigne - de créer un bureau de facteur receveur. Le premier projet, en date du 28 juin 1911, est jugé trop étroit pour la poste. Il doit être remanié. De nouveaux plans sont dressés en 1912 par Emile Fouquet, architecte expert de et à Château-du-Loir. Le projet tel qu'on peut le consulter aujourd'hui en mairie a été quelque peu modifié. Le 19 juillet 1913 devant Péan, notaire à Jupilles, la commune achète la parcelle C26, au centre du bourg, à la famille de Marcilly. Le bâti y est détruit. Les travaux sont adjugés à Louis Chollet, entrepreneur à Thoiré-sur-Dinan. Une partie de la construction est exécutée avant la guerre. Le bâtiment est achevé en 1922.
Auteur Historique :

Fouquet, Emile (architecte) ; Chollet, Louis (entrepreneur)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Même si elle a été conçue pour abriter la mairie, le bureau de poste et le logement du facteur receveur, la maison est à rapprocher de la mode de la villégiature en France. Elle est construite au coeur du bourg, en retrait de la rue. Elle présente une élévation ordonnancée à trois travées, avec un léger décrochement de la travée gauche (mairie) en façade sur rue. Cette travée compte un rez-de-chaussée surélevé, un étage et un étage de comble. Au-dessus de la fenêtre de l'étage, elle est ornée d'un court bandeau en grès émaillé à motif végétal avec deux pommes de pain. Encore au-dessus est apposé le cadran extérieur d'une horloge mécanique située dans le comble (fabricant : J. & J. Lussault, Tiffauges (Vendée) et Marçay (Vienne) ; vendeur : B. Bordreau, Le Mans). Cette travée est couverte par un toit en croupe brisée et couronnée d'un lanterneau abritant une cloche. Elle correspond au rez-de-chaussée à la pièce à cheminée de la mairie. Les deux travées suivantes comptent un rez-de-chaussée surélevé, un étage et un comble à surcroît. Elles sont couvertes par un toit à croupe. La travée centrale ouvre au rez-de-chaussée sur un couloir distributif, au fond duquel est l'escalier qui monte à l'étage (passant au-dessus du cabinet d'aisance) puis au comble. La travée de droite correspond au bureau de poste et à la cuisine. A l'étage, trois pièces dont deux à cheminée ont été aménagées.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

calcaire ; moellon ; pierre de taille ; brique ; ciment ; béton ; enduit

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans ; croupe ; croupe brisée ; lanterneau

Vaisseaux et étages :

rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré ; étage de comble

Emplacement, forme et structure de l’escalier :

escalier intérieur : escalier tournant à retours, en charpente

État de conservation :

bon état

Localisation

Département :

72

Aire d'étude :

Forêt de Bercé

Commune :

Thoiré-sur-Dinan

Adresse :

Gabriel-Guyon

Rue :

Gabriel-Guyon

Latitude :

47,75361305 X

Longitude :

0,44764345 Y

Intérêt et protection

Situation juridique :

propriété de la commune

Documentation

Documents d'archives :

AD Sarthe : 2 O 365 5. Mairie, avec plan de 1911, (1828-1932). Mairie, (1839-1934). Plan en 1 FP 733. Archives municipales, Thoiré : 1 M 2 à 1 M 4. Mairie : construction, restauration, réaménagement, mobilier (1912-2000).

Annexe :

Archives municipales. Décompte général des travaux, 1922 : maçonnerie de moellons durs, maçonnerie de moellons tendres, maçonnerie de brique belge, briques pressées rouges et blanches (Ecommoy), maçonnerie de pierre de taille de Lavoux, maçonnerie de pierre de taille de tuffeau (de Mayet ou de Moriers), panneau en grès émaillé, voûte de cave en béton maigre de machefer, marches en ciment, carrelage en carreaux d'Ecommoy ou ciment grave sous ce carrelage, carrelage en briques belges, carrelage en carreaux de Vierzon, maçonnerie de briques belges, enduit tyrolien, enduits en ciment, marches en pierre. Cheminée capucine simple, cheminée de mairie en marbre de 1,20 m. Couverture en ardoises d'Angers. Escalier en chêne, 2e volée en peuplier. Parquets en sapin et en chêne. Charpente en peuplier.