Minoterie puis laiterie industrielle puis tannerie puis usine d'articles en matière plastique

Voie ferrée Nantes-Châteaubriant

Références

Auteur :

Caudal Gaëlle

Date d’enquête :

2011

Commanditaire :

Région Pays de la Loire.

Historique

Commentaire historique :
XVe siècle - 1900 : le moulin puis la minoterie L'usine actuelle est située sur le site d'un moulin à céréales mentionné dans un aveu de 1460. Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, la famille nantaise Perraud achète le moulin et modernise le site (conversion en minoterie et adjonction de bâtiments reliés par deux passerelles). Cette famille possède une autre minoterie sur la commune au Lieu-dit Beaumont. L'ensemble est vendu en 1897 à Auguste Richer qui le cède dès 1900 à Camille Jouzel, fondateur de la laiterie. 1900 - 1913 : la laiterie beurrerie Le 19 mars 1900 sont expédiés de la gare d'Issé les premiers kilos de beurre. Entre 1900 et 1904, Camille Jouzel transforme l'outil de production pour en faire une « usine modèle » permettant une production massive de beurre : organisation interne optimisée par des ateliers clairs et aérés, achat d'outillage moderne, maîtrise de toutes les étapes de fabrication, de la collecte à l'emballage. Des centaines de kilos de beurre sont exportés vers Paris, les départements du Nord et l'Angleterre. 150 personnes travaillent à cette époque dans l'usine. En 1906, la laiterie beurrerie intègre la Société Anonyme de la Nantes butter and Refrigerating Company Limited dont le siège social est à Londres. Le 9 avril 1910, un violent incendie détruit presque entièrement l'usine qui est reconstruite en 1911. En 1913, la laiterie est cédée et transformée en tannerie. 1914 - 2006 : la tannerie puis l'usine de matières plastiques Les bâtiments sont achetés par Marie Rochard Devin en 1914, tanneur à Nantes. En 1921, la tannerie emploie 120 personnes. Malgré de nombreuses mises en demeure de conformité du site, l'ensemble des bâtiments est identique à ceux reconstruits en 1911. En 1922, la tannerie est achetée par un groupe d'industriels parisiens qui fonde en 1925 la société anonyme de la tannerie Atlas. En 1934, l'usine est achetée par la société Salpa qui développe la production de synderme servant à la fabrication de galoches (cuir reconstitué à partir de chutes de cuir liées par du latex liquide). En 1974, lors du rachat par la société Hutchison-Mapa, l'usine Atlas, spécialisée dans la fabrication d'emballages en matières plastiques, emploie 608 salariés. En 1978, les élus locaux se mobilisent contre les 211 licenciements programmés. Le site ferme définitivement ses portes en septembre 2006.
Datation des campagnes principales de construction :

20e siècle

Auteur Historique :

auteur inconnu

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Le bâtiment à l'entrée est le plus ancien vestige du site puisqu'il date de la fin du XIXe siècle. De plan carré, il possède deux étages soulignés par un bandeau . Il est coiffé d'un toit à deux versants couvert en ardoises. Les façades sont percées de portes et de fenêtres formant trois travées. Les murs sont en moellons recouverts d'un enduit ciment. Les encadrements des baies sont en briques et ciment. Le bâtiment de production est construit en moellons recouvert d'un enduit ciment. De plan rectangulaire, il possède deux étages soulignés en partie par un bandeau de briques. Il est coiffé d'un toit en terrasse avec une corniche à modillons rampants. Les façades présentent des travées de percements réguliers de forme carrée avec des encadrements de briques. Les autres bâtiments sont construits sur des structures béton ou métalliques et ne présentent pas d'intérêt architectural. Un pont métallique sur le Don permet l'accès à la cité ouvrière syntex.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

moellon ; enduit ; brique ; acier ; béton ; ciment

Matériau(x) de couverture :

ardoise ; béton en couverture

Type de couverture :

toit à deux pans ; terrasse

Partie de plan :

plan régulier

Vaisseaux et étages :

2 étages carrés

Type et nature du couvrement :

charpente métallique apparente ; charpente en béton armé apparente

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Ligne Nantes-Châteaubriant

Commune :

Issé

Adresse :

Industrie

Rue :

Industrie

Latitude :

47,62080236 X

Longitude :

-1,45102782 Y

Intérêt et protection

Situation juridique :

propriété privée

Documentation

Documents d'archives :

AD Loire-Atlantique. Série W ; 1247W39 Permis de construire, 1975. AD Loire-Atlantique. Série S ; 846 S 1. Travaux publics. AD Loire-Atlantique. Série M ; 5 M 294. Cuir, tanneries, corroieries.

Bibliographie :

Interventions de François Autain, Alain Chenard et Claude Evin auprès du Ministre de l'Industrie sur la situation économique de la région de Châteaubriant. In Journal des séances de l'Assemblée Nationale, 10 juin 1978. BOUVET, Christian. Le site industriel d'Issé de 1900 à la Seconde Guerre mondiale. In Elevage bovin, cuir et beurre au Pays de Châteaubriant, n°8, 2010, p. 65-94.