Mines d'étain

Voie ferrée Nantes-Châteaubriant

Références

Auteur :

Caudal Gaëlle

Date d’enquête :

2011

Commanditaire :

Région Pays de la Loire.

Historique

Commentaire historique :
L'exploitation de l'étain sur Abbaretz remonte au néolithique (-1 200 avant J.-C.) et est attestée jusqu'au IIIe siècle après J.-C. Vers -57, l'extraction permettait la fabrication de 6 000 à 9 000 tonnes de bronze. En 1877, le filon est redécouvert lors des travaux de construction de la gare d'Abbaretz par le minéralogiste Charles Baret. Mais il faut attendre 1917 pour que la Société nantaise des minerais de l'ouest (SNMO) ouvre un puits qu'elle ferme dès 1921. En 1945, une campagne méthodique de sondages est entreprise. L'exploitation à ciel ouvert débute en 1952 avec des engins mécaniques puissants (utilisation des méthodes en usage dans les mines d'étain africaines du Katanga). La cassitérite est exportée en Belgique par camions pour la fabrication de la fonte. La mine est considérée alors comme la deuxième mine d'étain en France. En 1956, 290 ouvriers travaillent sur le site dont 89 à l'extraction. La cité Hector Pétin (étudié), lotissement de pavillons individuels, est construite à proximité pour les loger. Au mois de mai 1957, la SNMO, détenue à 60% dans les Etablissements Carnaud et à 15% par les Etablissements Wendel, décide de fermer la mine mettant en cause l'augmentation du prix des matières premières et des salaires, et les grèves des mineurs. L'ingénieur mandaté par le préfet pour connaitre les raisons de la fermeture insiste quant à lui sur une mauvaise utilisation du matériel et un manque d'investissement des actionnaires. L'objectif de la production annuelle de concentrés de cassitérite de 700 tonnes n'est atteint que deux fois en cinq ans en 1954 et 1955. Lors de la fermeture, il est proposé de reclasser une partie des ouvriers dans les exploitants d'uranium de Vendée et de Bretagne. Certains iront travailler à l'usine Atlas à Issé et à la raffinerie Beghin-Say à Nantes. En 1966, le BRGM entreprend une campagne de sondages à la Villefoucré, et en 1969-1970 des travaux de reconnaissance à la Chênaie. Mais aucune suite n'est donnée. Le site est transformé en zone de loisirs. Le terril appartient à la commune d'Abbaretz et la carrière ennoyée au Conseil général de Loire-Atlantique depuis 1996.
Datation des campagnes principales de construction :

2e moitié 20e siècle;20e siècle

Auteur Historique :

auteur inconnu

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Les étapes de production : - perforation de la roche avec des excavatrices (Wagon Drill et Marteau Atlas-Polar, Montabert), - extraction des blocs par les pelles Bucurus (modèle 120B), - acheminement du schiste sur la trémie mobile et des déblais jusqu'au terril, - dégrossissement de l'amas rocheux par les mineurs à la masse, - séparation du minerai de sa gangue à l'usine de débourbage, - concassage du minerai, - extraction du concentré du minerai, - nettoyage et ensachage du minerai. Des bâtiments de production, il ne reste qu'un pan de mur de la laverie enseveli sous la végétation. Les temoins les plus remarquables sont le terril de sable stéril (béton, ciment, mortier) culminant à 78 mètres et la carrière ennoyée (650 mètres de long sur 70 mètres de profondeur et étagée sur 7 niveaux).

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Ligne Nantes-Châteaubriant

Commune :

Abbaretz

Adresse :

Route départementale n°2

Rue :

Route départementale n°2

Latitude :

47,56045383 X

Longitude :

-1,54286174 Y

Intérêt et protection

Situation juridique :

propriété de la commune ; propriété du département

Documentation

Documents d'archives :

AD Loire-Atlantique. Série S ; 8 S 39. Minières de Loire-Atlantique et de Vendée. Déclarations d'ouverture de chantier de prospection et d'exploitation, rapports du contrôleur des mines, procès-verbaux de visite de l'ingénieur, contravention, plans. AD Loire-Atlantique. Série S ; 8 S 23-25. Mispickel, or, plomb, argent, étain et antimoine. Dossiers collectifs de prospection : déclarations de travaux de recherche, déclarations de découverte de gisement, procès-verbaux de visite de sites et rapports de l'ingénieur, plans. AD Loire-Atlantique. Série S ; 8 S 28-33. Concessions d´Abbaretz (Loire-Atlantique). AD Loire-Atlantique. Série S ; 8 S 22. Production et gisements métalliques : enquêtes (1904-1939). Etain en Bretagne : etudes (1851-1858). AD Loire-Atlantique. Série W ; 116 W 9. Mines d'Abbaretz : 1950. AD Loire-Atlantique. Série W ; 75 W 503. Mines d'Abbaretz : 1949-1951. AD Loire-Atlantique. Série W ; 164 W 70. Mines d'Abbaretz : 1950-1963.

Bibliographie :

GRIMAUD, Julien. La mine d'Etain d'Abbaretz. 2011.