Prieuré Saint-Eloi, dit prieuré Saint-Gilles-du-Verger, puis petit séminaire, actuellement temple et siège des cours municipaux

Angers intra-muros

Références

Auteur :

Letellier-d'Espinose Dominique ; Biguet Olivier

Date d’enquête :

1981

Commanditaire :

Région Pays de la Loire/Service du Patrimoine / Ville d'Angers - Service Patrimoine Historique, Inventaire.

Historique

Commentaire historique :
Le don d'un fief en 1030 par l'évêque Hubert de Vendôme à l'abbaye de Marmoutier est complété vers 1140 par l'évêque Ulger du don d'un verger, affecté à l'édification d'un prieuré, qui prendra le nom de Saint-Gilles-du-Verger. Il sert notamment de résidence pour les religieux de cette abbaye qui suivent les cours de l'école épiscopale ou de l'université d'Angers. L'église prieurale, dédiée à saint Eloi, date du milieu du XIIe siècle. En 1692, le prieuré est baillé au petit séminaire, fondé onze ans plus tôt pour les clercs de modeste condition par Joseph Grandet, membre de la société de Saint-Sulpice. En 1695, le prieuré est cédé, et après la construction du grand séminaire au logis Barrault, intervient la construction du petit, à partir de 1702 : un grand bâtiment est élevé au chevet de l'église, achevé en 1706 avec galerie de liaison au grand séminaire par une arcade enjambant la rue du Musée. Au milieu du XVIIIe siècle, l'évêque Jean de Vaugirault fait édifier sur les voûtes de l'église une salle d'étude : ses armes ornent la face sud de cette surélévation. Le petit séminaire acquiert vers l'est des bâtiments remontant au XVIe siècle, dont l'un portait la date 1584. Au XIXe siècle, les bâtiments du petit séminaire servent de gendarmerie, de caserne, puis sont affectés à l'école des Beaux-Arts. En 1849, l'église Saint-Eloi quitte cette dernière fonction pour être affectée au culte protestant. L'école se replie alors dans la salle supérieure, auparavant à usage de bibliothèque : son accès direct sur la rue est alors assuré par un escalier logé dans une nouvelle construction entre le chevet de l'église et le grand bâtiment de1706, due à l'architecte de la ville Emile Boutrouë. L'église est restaurée dans le 4e quart du XIXe siècle : à cette occasion, le porche sur rue, déjà refait au XVIIIe, laisse place à une nouvelle façade due à l'architecte de la ville Charles Demoget, vers 1877. Vers 1932, la cour au nord de l'église est lotie pour la construction du magasin des décors du théâtre (aujourd'hui les réserves du musée des Beaux-Arts). Les bâtiments à l'est de l'enclos sont détruits en 1937 pour former la place Saint-Eloi, et le bâtiment de 1706 est restauré : il sert désormais pour les cours municipaux.
Datation des campagnes principales de construction :

Moyen Age;2e moitié 16e siècle;16e siècle;1ère moitié 18e siècle;18e siècle

Auteur Historique :

Boutrouë Emile (architecte communal) ; Demoget Charles (architecte communal)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Dans la chapelle, travée ouest : deux portes murées du XVIIIe siècle se font face au nord et au sud (époque de l'évêque Vaugirault ?). Dans le vestibule d'entrée, oculus sur le mur ouest qui semble du début XVIIIe siècle (époque de Mgr Vaugirault ?) et au sud, fenêtre sud au-dessus du portail, d'aspect néo-roman (travaux Dainville).

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

schiste ; moellon ; enduit partiel ; tuffeau ; moyen appareil ; appareil mixte

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans ; toit en pavillon ; croupe ; croupe ronde ; pignon découvert

Partie de plan :

plan allongé

Vaisseaux et étages :

1 vaisseau ; sous-sol ; 3 étages carrés ; étage en surcroît

Type et nature du couvrement :

voûte d'ogives

Emplacement, forme et structure de l’escalier :

escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

49

Aire d'étude :

Angers intra-muros

Commune :

Angers

Lieu :

Centre-ville (quartier)

Adresse :

Musée

Rue :

Musée

Latitude :

47,46934722 X

Longitude :

-0,55452436 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

à signaler élévation intérieure

Date(s) et nature de la protection :

1969/10/22 : inscrit MH partiellement

Situation juridique :

propriété publique

Documentation

Documents figurés :

Plan général au sol du grand séminaire et du petit séminaire. Lavis, 18e siècle, éch. 1 : 298. (AN : N III Maine-et-Loire 12/1);Plan général au sol des grand et petit séminaires. Plume et lavis, fin 18e siècle. 915 x 1490 mm. (AC Angers : 1 Fi 1122);Plan du ci-devant petit Séminaire d'Angers, servant de caserne à la compagnie de réserve de Maine-et-Loire : plan au sol, relevé à l'encre, par Demarie, Pierre (ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées), 1805, éch. 3,5 mm/m. 330 x 460 mm. (AD Maine-et-Loire : 11 Fi 1073);Projet de restauration du temple protestant. Coupe longitudinale - plan. Dessin à la plume et aquarelle, par Demoget, Charles (architecte-ingénieur de la Ville), 1876. 460 x 565 m. (Musées d'Angers : MA VI R 600/2, inv. Labalte 470);Restauration du temple protestant. "Elévation du portail projeté". Dessin à la mine de plomb et aquarelle, par Demoget, Charles (architecte-ingénieur de la Ville), [v. 1876], éch. 1 : 50. 257 x 190 mm. (Musées d'Angers : MA VI R 600/3, inv. Labalte 471);Rénovation du temple protestant. Plans, élévation : plans au sol et de la tribune, élévation du choeur. Dessin, par Enguehard, Henri (architecte), 11 mars 1966, éch. 1 : 50. 593 x 728 mm. (SDAP Maine-et-Loire);Ancien petit séminaire : plan du rez-de-chaussée et des étages des bâtiments, alors à usage de temple protestant et d'école régionale des Beaux-Arts. Relevé à l'encre, 1er quart 20e siècle, éch. 1 : 200. 680 x 520 mm. (AC Angers : 45 M 5);Plan et élévation du choeur de l'église prieurale. Relevé imprimé, par Enguehard, Henri (architecte), 1960, éch. 1 : 50. 590 x 730 mm. (SDAP Maine-et-Loire);Chapelle du petit séminaire : vue intérieure de la chapelle priorale Saint-Eloi. Dessin, par Jacques-André Berthe (historien), [v. 1831]. 112 x 166 mm. In : BERTHE, Jacques-André. Recueil historique sur l'ancienne province d'Anjou, t. 1, f. 103. (BM Angers : Ms. 1029 (896));Ville d'Angers. Temple protestant de la rue Courte. Vue perspective prise de la porte du Musée. Dessin à la plume et aquarelle, par Demoget, Charles (architecte-ingénieur de la Ville), 1876. 430 x 565 mm. (Musées d'Angers : MA VI R 600/1, inv. Labalte 469);Angers. Temple protestant (Rue du Musée) : intérieur de l'église Saint-Eloi vers le choeur. Carte postale, milieu 20e siècle. 140 x 90 mm. (AC Angers : 4 Fi 1826);Portail de la cour d'entrée du petit séminaire et corps de logis XVIe adjacent, le long de l'ancienne rue du Musée (détruits pour constituer la place Saint-Eloi. Photogr., 1er quart 20e siècle. In : RABAULT, René. Angers naguère 1850-1938. Paris : Payot, 1980,;Vue aérienne depuis le nord-ouest. Photogr., par Evers, Jean (photographe), [v. 1920]. (BM Angers : Ms. 1047 (903) f. 186);Vue aérienne depuis le nord-ouest. Détail d'une photographie, par Evers, Jean (photographe), [v. 1930]. (Archives IGN Nantes)