Hôtel Desmazières

Angers intra-muros

Références

Auteur :

Letellier-d'Espinose Dominique ; Biguet Olivier

Date d’enquête :

1982

Commanditaire :

Région Pays de la Loire/Service du Patrimoine / Ville d'Angers - Service Patrimoine Historique, Inventaire.

Historique

Commentaire historique :
L'hôtel est construit vers 1849 pour Thomas-Louis Desmazières, alors âgé de 74 ans, qui fut premier président de la cour d'appel sous la Monarchie de Juillet et connut également une riche carrière politique, plusieurs fois président du Conseil général (d'après source). L'escalier est celui d'origine ; les communs datent de 1876, construits pour Edouard Loriol de Barny, notaire puis administrateur de la Banque de France, alors propriétaire de la demeure (son habitation principale était le château du Pin, rue Mirabeau, qu'il tenait de son beau-père, le célèbre pépiniériste André Leroy). La toiture du grand corps est probablement remaniée dans sa partie droite (un long pan brisé) à une date indéterminée. Les pièces sur rue du rez-de-chaussée, destinées à l'origine au service et éclairées par de petites fenêtres, ont été transformées en magasins au XXe siècle. L'élévation sur rue du bâtiment de communs a subi une modification de façade vers 1988, dans le cadre également d'une conversion en commerce.
Datation des campagnes principales de construction :

1ère moitié 19e siècle;19e siècle;2e moitié 19e siècle;19e siècle

Auteur Historique :

auteur inconnu

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Hôtel établi sur une parcelle irrégulière, triangulaire et traversante, d'où un plan peu usuel : Le logis est constitué d'un long corps sur la rue Saint-Denis, à huit travées (l'une, latérale, traversée d'un passage couvert, les sept autres discrètement ordonnancées) et d'une petite aile en retour sur une cour intérieure. Au contact des deux parties, un avant-corps à pans coupés (vestibule et escalier) forme l'axe de symétrie d'une élévation ordonnancée. Situés en vis-à-vis, les communs développent au revers, sur la rue opposée (Louis-de-Romain) une élévation à travées également ordonnancée. La façade sur rue est parementée de tuffeau, celle sur cour est mixte, tuffeau pour la partie basse de l'avant-corps, enduit pour le reste, dont on ne peut dire s'il recouvre du moellon de schiste ou un appareillage de tuffeau lors d'une campagne de ravalement. Les communs sont à façades de tuffeau. Les élévations comprennent un haut sous-sol formant niveau de soubassement (les actuels magasins), rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et étage de comble à surcroît. Les couvertures sont à longs pans, longs pans brisés (moitié droite sur rue du grand corps), croupe polygonale sur l'avant-corps. L'escalier est tournant à retours à jour, suspendu, en bois et fonte (à l'anglaise), à éclairage zénithal.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

tuffeau ; moyen appareil ; schiste ; moellon ; enduit ; appareil mixte

Matériau(x) de couverture :

ardoise ; zinc en couverture ; verre en couverture

Type de couverture :

toit à longs pans ; toit à longs pans brisés ; pignon couvert ; croupe ; croupe polygonale ; appentis ; noue ; verrière

Vaisseaux et étages :

sous-sol ; rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré ; comble à surcroît

Emplacement, forme et structure de l’escalier :

escalier hors-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente, suspendu

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

49

Aire d'étude :

Angers intra-muros

Commune :

Angers

Lieu :

Centre-ville (quartier)

Adresse :

Saint-Denis

Rue :

Saint-Denis

Latitude :

47,47047061 X

Longitude :

-0,55194155 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

élévation

Situation juridique :

propriété privée