Ecole primaire de garçons Saint-Pierre, dite Ecole des frères de l'instruction chrétienne

Angers intra-muros

Références

Auteur :

Letellier-d'Espinose Dominique ; Biguet Olivier

Date d’enquête :

1992

Commanditaire :

Région Pays de la Loire/Service du Patrimoine / Ville d'Angers - Service Patrimoine Historique, Inventaire.

Historique

Commentaire historique :
Cette école fut construite à l'initiative de Pierre Malsou, curé de la Trinité : le corps principal et un préau en 1896, le corps sur jardin en 1906, l'aile gauche sur cour en 1907. Ces dates sont déduites des constructions neuves déclarées dans les sources cadastrales par Pierre Malsou, curé de la Trinité et fondateur de plusieurs établissements sur sa paroisse. L'école lui doit sans doute son vocable, inscrit sur un support de bois au-dessus du portail primitif, muré. Lors de son ouverture en 1897, elle est tenue par les Frères des Ecoles chrétiennes. D'après son style, elle aurait pu être contemporaine du boulevard Henri-Arnauld, créé dans les années 1860 sur l'ancien canal des Tanneries. Situés dans la zone d'aménagement concerté du Front-de-Maine, les bâtiments ont été détruits peu après 1992. Ils n'ont pu être visités intérieurement.
Datation des campagnes principales de construction :

2e moitié 19e siècle;19e siècle;1ère moitié 20e siècle;20e siècle

Auteur Historique :

auteur inconnu

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Un mur de clôture en schiste ferme la cour, à l'angle du boulevard et de la rue Tharreau, ainsi qu'en retour sur la rue des Terras. Un long bâtiment de classe sépare la cour orientée sur le boulevard, d'un jardin (?) postérieur tourné sur la rue des Terras. Il pouvait comprendre quatre classes d'après les portes d'entrée. Un préau et un bâtiment secondaire de classe (?) encadrent le bâtiment principal, sur la cour. Au revers, un quatrième corps secondaire fait retour le long de la rue Tharreau. Le gros-oeuvre est en moellon de schiste, les toitures en ardoise sont constituées de longs pans, avec pignons découverts. L'ensemble est en rez-de-chaussée, avec étage en surcroît sur le corps principal de classe. Celui-ci présente une élévation ordonnancée : une double porte couronnée d'un entablement à balustrade forme l'axe de symétrie principal, encadré par deux axes de symétrie secondaire, deux fenêtres et lucarnes en symétrie (celles de droite disparues) encadrant latéralement une porte d'entrée centrale.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

schiste ; moellon ; enduit

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans ; pignon couvert ; pignon découvert

Partie de plan :

plan régulier en L

Vaisseaux et étages :

en rez-de-chaussée ; étage en surcroît

État de conservation :

détruit

Localisation

Département :

49

Aire d'étude :

Angers intra-muros

Commune :

Angers

Lieu :

Centre-ville (quartier)

Adresse :

Henri-Arnauld

Rue :

Henri-Arnauld

Latitude :

47,47272077 X

Longitude :

-0,56355907 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

élévation

Situation juridique :

propriété privée

Documentation

Documents d'archives :

AC Angers : 1840 Matrice cadastrale... [1881], reg. Ouest-Doutre..., case 1096

Bibliographie :

PORT, Célestin. Dictionnaire historique... de Maine-et-Loire, éd. 1965 révisée par J. Levron et P. d'Herbécourt, t. 1,