Présentation de la commune de Vaiges

Communauté de communes d'Erve-et-Charnie

Références

Auteur :

Foisneau Nicolas ; Davy Christian

Date d’enquête :

2004

Commanditaire :

Région Pays de la Loire / Département de la Mayenne.

Historique

Commentaire historique :
Vaiges était le siège d'une seigneurie, vassale de Laval, dont les titulaires sont mentionnés à partir du milieu du XIe siècle. Dotée du statut de seigneurie châtelaine au moins depuis le début du XIIIe siècle, elle a été annexée au comté de Laval à la fin du XVe siècle à la mort d'André de Laval, maréchal de Lohéac. La paroisse relevait sous l'Ancien Régime de l'archidiaconé de Sablé et du doyenné de Sablé en deçà de l'Ouette. Elle faisait partie de l'élection de Laval. Choisie en 1790 comme chef-lieu d'un canton comprenant en outre Saint-Jean-sur-Erve, Saint-Léger, Saint-Pierre-sur-Erve et Thorigné, Vaiges a ensuite rapidement été intégrée au canton de Sainte-Suzanne. La voie médiévale Le Mans-Laval qui reprenait en partie le tracé de la voie antique Le Mans-Corseul passait au sud de Vaiges en évitant le bourg. Elle a été remplacée en 1766 par la route royale de Laval à Blois, actuellement route nationale 157, qui passe au cœur du village et a été partiellement déviée au début des années 1980 (le contournement du village par le sud a été achevé en 2010). La modernisation du réseau routier s'est poursuivi au XIXe siècle par le percement dans les années 1830 de la route stratégique de Mayenne à Sablé, reliant Vaiges à la Chapelle-Rainsouin et à Chémeré-le-Roi et dans les années 1840 du chemin de grande communication reliant Vaiges à Sainte-Suzanne (partie de la route de Vaiges à Voutré), enfin par l'aménagement des chemins vicinaux ordinaires (vers Saint-Léger en 1872, vers Saint-Pierre entre 1874 et 1876, vers Saint-Georges-le-Fléchard en 1885 et 1886, vers Saulges entre 1905 et 1907 et vers la Bazouge-de-Cheméré dans la seconde moitié du XIXe siècle). Le tramway départemental reliant Laval à Saint-Jean-sur-Erve, mis en service en 1900 et fermé en 1938, suivait en grande partie le tracé de la route nationale. La voie principale est-ouest a été déplacée en 1979 avec l'ouverture de l'autoroute A81 dont une entrée a été aménagée à Vaiges près de la ferme de la Vivannière. La commune, qui a repris globalement les limites de l'ancienne paroisse, a une superficie de 3625 ha. Sa population était estimée à 248 feux en 1696 et à 950 communiants selon Le Paige en 1777. Elle s'élevait à 1295 habitants en 1801. Elle a atteint son niveau maximal en 1851 avec 1783 habitants. Elle a ensuite décru régulièrement jusqu'à 962 habitants en 1968. Elle a depuis augmenté et atteint 1218 en 2009. Dates portées recensées : 1516 ? logis Villiers 1625 logis les Saillardières 1760 remise ancien presbytère, 17 rue des Croix 1766 chapelle Villiers 1776 logis 2, place du Marché 1779 logis rue des Sports (anciennement le Marchis) 1810 logis les Guetteries 1822 ? logis 32, route du Mans 1824 logis 4 rue du Canal 1882 mairie-école de garçons 1882 étable-grange la Francière 1891 logis Boulay 1948 logis le Gros-Chêne Architectes recensés Hubert architecte à Mayenne mairie-école de garçons 1842 Renous Pierre-Aimé architecte départemental agrandissement de l'église 1852 Dard Alexandre architecte à Laval école de filles 1874 Salmon A. architecte à Laval mairie-école de garçons 1880 Ridel Léopold architecte départemental maison Robert-Glétron 1891 Ridel Léopold architecte départemental chapelle Robert-Glétron 1892 Ridel Léopold architecte départemental école enfantine 1901 Goblot René architecte à Angers chapelle R.-G. (projet) 1907 Henry-Bans F.G. architecte à Paris achèvement chapelle R.-G. 1910 Brisard Marcel architecte à Laval restauration de l'église 1969 Duroy Constant architecte à Laval agrandissement de l'école 1990

Localisation

Département :

53

Aire d'étude :

Communauté de communes d'Erve-et-Charnie

Commune :

Vaiges

Latitude :

48,05021410 X

Longitude :

-0,47102495 Y