Ferme des Aunais

Le Lude

Références

Auteur :

Toulier Christine

Date d’enquête :

2004

Commanditaire :

Région Pays de la Loire/Service du Patrimoine / Département de la Sarthe / Pays Vallée du Loir.

Historique

Commentaire historique :
Cette ferme est une des six anciennes métairies du domaine de Gallerande. Elle est construite sur une légère butte hors crue saisonnière du Loir. La maison d'habitation avec l'étable sous un même grenier et un même toit, est orientée à l'est et fait face aux écuries ouvertes vers l'ouest. Ces deux bâtiments ont grosso-modo le même gabarit. Ils sont placés symétriquement par rapport à la grange-étable placée au nord. C'est une structure superposée c'est-à-dire que les étables étaient sous la grange. A la fin du XVIIIe siècle, une maison d'habitation est venue mordre sur cette distribution. La charpente de cette grange est du même type que celles des bâtiments de la Ménagerie de Gallerande avec un niveau de plus. L'ensemble peut dater du début du XVIIIe siècle. On peut se demander si ce parti architectural ne tient pas compte des inondations.
Auteur Historique :

auteur inconnu

Description Architecturale

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

calcaire ; moellon ; pierre de taille

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans ; appentis ; toit à longs pans brisés ; croupe brisée

Vaisseaux et étages :

en rez-de-chaussée ; comble à surcroît

État de conservation :

bon état

Localisation

Département :

72

Aire d'étude :

Le Lude

Commune :

Luché-Pringé

Lieu :

Aunais (les)

Latitude :

47,70479433 X

Longitude :

0,03754454 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

à signaler ; à étudier grange

Situation juridique :

propriété privée

Documentation

Documents d'archives :

AD Sarthe. Mémoire des travaux de Denant couvreur à Pringé pour les réparations faites aux différentes fermes et domaines de Gallerande et Brouassin (extraits). Prendre à la couverture en tuilles creuses des bâtiments où sont les étables à bestiaux des Aulnais de quoy parfaire la couverture de la dite grange de Maupas ; celles des Aulnais devant être achevée en tuilles plattes dont elle est déjà encommencée les deux autres milliers conduits aux Aulnais tant pour réparer les toitures des étables à bestiaux dont la plupart sont en tuilles creuses très usées