Pont

Le Lude

Références

Auteur :

Toulier Christine

Date d’enquête :

2004

Commanditaire :

Région Pays de la Loire/Service du Patrimoine / Département de la Sarthe / Pays Vallée du Loir.

Historique

Commentaire historique :
Il est difficile de dater avec précision la construction du premier pont sur le Loir à Luché. Il est possible d'avancer qu'un passage à gué était probable en aval du pont actuel face du premier portail de l'église. Le chemin d'accès longeait la Maison des Sœurs et aboutissait sur la place Sainte-Appoline, près de la fontaine du même nom. Le pont fut construit légèrement en amont pour permettre un accès tangeant à l'est du bourg. En 1774, un très mauvais pont de bois est mentionné. Il est signalé sur le plan terrier de 1787. L'actuel pont est très semblable à celui de La Chapelle-aux-Choux : tablier en fer sur piles en pierre.
Auteur Historique :

auteur inconnu

Description Architecturale

État de conservation :

bon état

Localisation

Département :

72

Aire d'étude :

Le Lude

Commune :

Luché-Pringé

Lieu :

Bourg (le)

Latitude :

47,70195744 X

Longitude :

0,07819310 Y

Intérêt et protection

Situation juridique :

propriété du département

Documentation

Annexe :

AD Indre-et-Loire, C 716 : (transcription Christine Toulier).;;A messieurs les présidents trésoriers généraux du bureau des finances de Tours, suplient très humblement les habitants de la paroisse de Luché, élection de La Flèche, et ont honneur de vous remontrer que au travers de la dite paroisse passe la rivière du Loir navigable en cette partie, sur laquelle est pratiqué un pont de bois [très mauvès] entretenü par le seigneur Comte du Lude, à l'une des extrémités duquel coté de la ville du Lude à deux lieues de distance du dit Luché ets une longue levée que les eaux dans leur débordement ont totalemetn emportée et détruitte de façon qu'au moindre crue elle se trouve couverte d'eau ce qui interompt toute communication, empêche ceux d'entre eux étant au delà de la dite rivière de venir à l'église paroissiale assister aux offices aux jours dus et les autres de passer de l'autre coté pourl'exploitation de leurs terres et la conduction de leurs bestiaux dans de grandes prairiescommunes presque pour le tout sittuées de ce coté de la d. rivière et souvant empêche ou au moins retarde l'exportation et vente de plusieurs danrées même nécessaires à la vie au d. marché du lude Tant raport et l'embarras et péril de passer que aux frais à payer à un pontonnier qui dans les temps trient un bâteau sur la dite rivière etc.