Manoir, actuellement ferme

Communauté de communes d'Erve-et-Charnie

Références

Auteur :

Davy Christian ; Foisneau Nicolas

Date d’enquête :

2003

Commanditaire :

Région Pays de la Loire / Département de la Mayenne.

Historique

Commentaire historique :
R. de Pinis, première mention des Pins, remonte au milieu du XIIIe siècle, selon l'abbé Angot. Le fief est mouvant de la châtellenie de Thorigné. En 1489, Pierre de Coulonge, écuyer, rend aveu à Roberte de Lesnière, veuve d'Ambroise de Loré, pour son domaine et maison herbergement cour estrage courtils et plesses fuye ancienne à pigeons. Une condamnation de rendre la chapelle alias la Loge était signalée entre 1598 et 1610. En 1732, René de Bouillé rend aveu au roi Louis XV, seigneur de Thorigné. Le domaine est décrit d'une manière semblable. La sainte tricolore, Perrine Dugué, y serait née, d'autres sources mentionnent la Ménagerie à Thorigné. La fuie et la chapelle ne sont pas mentionnées sur le cadastre de 1842. Le logis actuel a été construit en deux étapes au cours de la seconde moitié du XVe ou au début du XVIe siècle. L'intérieur a été réaménagé au cours du XVIIe siècle avec l'installation d'un couloir et d'un escalier à retours en bois. Le logis a été remanié après 1940 et de nouveau à la fin du XXe siècle. Le manoir disposa rapidement de dépendances agricoles dont une étable-remise-grange remaniée dans la seconde moitié du XIXe, puis dans le troisième quart du XXe siècle. C'est également à la fin du XIXe siècle que la ferme fut agrandie d'une étable-écurie-grange et d'une remise-aire à battre.

Localisation

Département :

53

Aire d'étude :

Communauté de communes d'Erve-et-Charnie

Commune :

Thorigné-en-Charnie

Lieu :

Pins (les, dit les Pins-au-Large)

Latitude :

48,00418095 X

Longitude :

-0,32061425 Y