Sarthe, Pays du Perche sarthois: le canton de Bonnétable

Cliquez pour agrandir l'image ©Yves Guillotin, Région Pays de la Loire, 2010

Si les édifices emblématiques du canton restent le château de Bonnétable, forteresse de la fin du XVe siècle, restaurée au XIXe ou le « fort » de l'église de Saint-Georges-du-Rosay, emblématique de la mise en défense des églises de la région à la fin du XVIe siècle, l'étude en cours met en lumière un bâti rural caractérisé par l'emploi du pan-de-bois et torchis depuis le XVIe siècle au moins à la fin du XIXe siècle, et quelques expériences d'architecture agricole innovantes dans la 2e moitié du XIXe siècle.

La communauté de communes Maine 301


La communauté de communes Maine 301 est formée des 8 communes du canton de Bonnétable (10 cantons avant les fusions de Sables et Briosne en 1964 et d'Aulaines et Bonnétable en 1965) et de la commune de Beaufray, rattachée au canton de Ballon.

Le territoire de la Communauté de communes couvre 15 379 hectares et compte 7 834 habitants en 2008, la ville de Bonnétable en regroupe 4087 à elle-seule.

La Communauté de communes est membre du syndicat mixte du Pays du Perche Sarthois, labellisé Pays d'art et d'histoire par le Ministère de la Culture en 1998. L'un des axes de travail prévu par la convention Pays d'art et d'histoire porte sur le bâti rural, et notamment le bâti agricole. En effet, la disparition  d'un grand nombre de sièges d'exploitations agricoles entraine le remaniement d'anciennes fermes, voire leur abandon.

Le devenir des bâtiments anciens de fermes encore en activité est également incertain, du fait de leur inadaptation aux pratiques agricoles actuelles. L'objectif de l'Inventaire, est ici d'étudier le bâti rural en pan-de-bois et torchis, ou en bauge, révélé parles premiers reprérages. Ce bâti paraît important en quantité, et construit sur une longue période chronologique (des débuts de l'époque moderne au moins, jusqu'à la fin du XIXe siècle, voire première moitié du XXe siècle).


Un inventaire réalisé en partenariat avec la Communauté de communes Maine 301. 


Partager cet article


Retour